Ζωηφόρος

B) Sujets Theologiques (2) de Jean Dimos

***

 

1. À propos de suicide

 

Le suicide est un grand péché, et diffère des autres types de meurtre. Celui qui a tué quelqu'un, peut regretter, bien sûr s’il le souhaite. Celui qui se tue lui-même, se suicide, il ne laisse pas de temps à soi-même de regretter. Lorsque quelqu’un effectue un meurtre, sa victime a plusieurs fois la possibilité de se défendre par des gestes ou des mots. La personne qui se suicide, étant donné qu'elle est en même temps victime et agresseur, n’a aucune possibilité de se défendre contre son agresseur.

 

Les causes d’un suicide et donc les cas sont nombreux et différents. On peut se suicider à cause d’une déception sexuelle, d’un désastre économique, d’une maladie mentale, d'autres peuvent se suicider pour ne pas révéler des secrets nationaux, pour éviter de se déshonorer, comme dans la danse de Zalogue. Dieu seulement sait qu’est-ce qu’il va faire après la mort dans tous les cas de suicides. Il est certain que Dieu, qui est juste, n’effectuera aucune injustice à personne, et fera ce qui est juste. L'homme ne peut pas mettre une fin à sa vie, parce qu'il appartient à Dieu et non à lui-même. Le suicide est le résultat du désespoir et de l’infidélité en Dieu, et le Saint-Esprit ne déçoit personne, mais il le réconfort, d’où son nom Paraclet, consolateur. 

 

***

 

 2. Les âmes des justes

 

1.Les âmes des justes sont dans les mains de Dieu.  « Les âmes des justes sont dans la main de Dieu. Et nul tourment ne les atteindra »(Sg 3,1).

 

2. Personne ne peut les arracher de ses mains « je leur donne la vie éternelle; elle ne périront jamais et nul ne les arrachera de ma main. Mon Père, quant à ce qu'il m'a donné, est plus grand que tous. Nul ne peut rien arracher de la main du Père »( Jn 10, 28-29).

 

3. Il est situé à l'intérieur ou l'extérieur du corps, « si nous vivons, nous vivons pour le Seigneur, et si nous mourons, nous mourons pour le Seigneur. Donc, dans la vie comme dans la mort, nous appartenons au Seigneur.  »(  Rm 14,8).

 

4. Pour son salut, mais doivent travailler avant sa mort, « Il dit en effet : Au moment favorable, je t'ai exaucé ; au jour du salut, je t'ai secouru. Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut »( 2 Co 6,2).

 

5. Ceux retiré de Dieu a perdu. «Voici : qui s'éloigne de toi périra, » ( Ps 73,27).

 

6. Il ya un risque que l'on éloigne de Dieu cause de leur incrédulité. «Prenez garde, frères, qu'il n'y ait peut- être en quelqu'un d'entre vous un cœur mauvais, assez incrédule pour se détacher du Dieu vivant.»(He 3, 12).

 

7. Ce que nous devons faire pour être sauvé? Cette question a fait le gardien de Paul et de Silas, et a pris la réponse comme indiqué ci-dessous, « Seigneurs, que me faut-il faire pour être sauvé ? Ils répondirent : « Crois au Seigneur Jésus, et tu seras sauvé, toi et les tiens. » Et ils lui annoncèrent la parole du Seigneur, ainsi qu'à tous ceux qui étaient dans sa maison. Le geôlier les prit avec lui à l'heure même, en pleine nuit, lava leurs plaies et sur-le- champ reçut le baptême, lui et tous les siens. Il les fit alors monter dans sa maison, dressa la table, et il se réjouit avec tous les siens   d'avoir cru en Dieu.»(Ac 16, 30-34). 

 

8. L'apôtre Paul dit aux croyants de ces mots pour leur salut, « Ainsi donc, mes bien-aimés, avec cette obéissance dont vous avez toujours fait preuve, et qui doit paraître, non seulement quand je suis là, mais bien plus encore maintenant que je suis absent, travaillez avec crainte et tremblement à accomplir votre salut »(Ph, 2, 12). 

 

9. La vie chrétienne est accompagné par la douleur, et selon elle, «  il nous faut passer par bien des tribulations pour entrer dans le Royaume de Dieu » (Ac 14,22 ).    Donc, toute personne qui veut suivre le Christ doit se refuser et les porteurs de la croix dans les paroles du Seigneur: « Si quelqu'un veut venir à ma suite, qu'il se renie lui-même, qu'il se charge de sa croix chaque jour, et qu'il me suive »  ( Lc  9, 23).  

 

10. Les vrais chrétiens doivent être des personnes spirituelles, et ne pas rester charnelle comme le dit Paul, «Pour moi, frères, je n'ai pu vous parler comme à des hommes spirituels, mais comme à des êtres de chair, comme à de petits enfants dans le Christ. C'est du lait que je vous ai donné à boire, non une nourriture solide ; vous ne pouviez encore la supporter. Mais vous ne le pouvez pas davantage  maintenant, car vous êtes encore charnels. »(1 Co 3, 1-2).

 

 

 

 

 

Περισσότερα σε αυτή την κατηγορία: « A) Sujets Theologiques (10) de Jean Dimos En bref A’ (20) de Jean Dimos »

Αγιολογιο

Αγιον Ορος

Αγιοι της Λεσβου

Register

User Registration